Le financement participatif

Le crowfunding, un nouveau moyen d’investir

Depuis quelques temps on en entend parler un peu partout mais au fond, sait-on vraiment ce qu’est le crowfunding ? Tout simplement le moyen pour tous de devenir acteur concret d’un projet culturel ou industriel moyennant une participation financière de quelques euros à des sommes nettement plus élevées.

Le financement participatif via Internet, ses principes

Le plus souvent ce nouveau mode de financement participatif fonctionne via des plateformes internet dédiées ainsi il deviendrait un nouveau moyen notable pour des porteurs de projets de débloquer des fonds.

En soit le financement participatif n’a rien de vraiment très récent : on connaît par exemple tous le principe des coopératives pour les agriculteurs ou le système boursier d’actions achetées pour le compte d’une entreprise. Soyons clair la nouveauté n’est pas tant dans le modèle économique que dans son support : Internet.

Les plateformes dédiées aux porteurs de projets ont changé cette donne car désormais plus besoin de se connaître ou de boursicoter pour investir, plus besoin de se délester de toutes ses économies : il suffit de se connecter et de sélectionner le ou les projets que l’on souhaite soutenir moyennant quelques euros ou plus selon ses possibilités.

Au final ce qui fera le bonheur de l’entrepreneur c’est le nombre d’internautes touchés par son action : il ne sera pas rare de voir aujourd’hui un album, tel celui de Grégoire, chanteur lancé par la plateforme musicale My Major Company avoir 347 contributeurs à son projet pour une levée de fonds de plus d’un million d’euros ! Un bel exemple de réussite !

Les plateformes de financement, leurs dangers et le nouveau projet de loi

Toutefois si l’histoire du jeune chanteur aujourd’hui est un exemple en la matière, il existe désormais une multitude de sites recensant une grande variété de projets tant musicaux, artistiques, photographiques, industriels ou artisanaux …

Ces dernières années, ce mode de financement a séduit de plus en plus de petits investisseurs qui n’auraient peut-être jamais participé à ce genre d’action sans cela et sans, il faut bien le rajouter, un moyen de promotion de l’action particulièrement efficace : les réseaux sociaux. « Selon l’association Financement participatif France, 78 millions d’euros ont été collectés en 2013. C’est trois fois plus qu’en 2012 ».

Face à cet engouement sans précédent, il a fallu fixer certaines règles, comme dans tout projet de financement, et en lever d’autres qui bloquaient encore certaines actions. De ce fait Pierre Moscovici, ex ministre de l’Économie et des Finances et Fleur Pellerin, ex ministre déléguée chargée des petites et moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Économie numérique ont annoncé le 14 février dernier de nouvelles mesures assurant que « l’objectif est bien entendu l’essor du financement participatif dans notre pays, tout en protégeant les citoyens à travers l’innovation, la confiance et l’inclusion. […] Ce sont les valeurs de la start-up république. »

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Newsletter

Recevoir les actualités par émail

Copyrıght 2013 SOS-Finances. All RIGHTS RESERVED.